Suivi<typo> DE GROSSESSE</typo>

Suivi de la femme enceinte


Suivi mensuel de la grossesse 

Pour prévenir les risques liés à la grossesse, un suivi médical est indispensable. Votre grossesse peut être suivie sur le plan médical, par un médecin (généraliste ou gynécologue) ou par une sage-femme, La sage-femme peut assurer en toute autonomie la surveillance de votre grossesse, si celle-ci ne présente pas de risques particuliers.

Selon vos besoins, pour des raisons médicales, psychologiques ou sociales, votre médecin ou votre sage-femme peuvent vous orienter vers d’autres professionnels : médecin spécialiste, infirmier, psychologue, assistant(e) social(e)…

Afin de veiller au bon déroulement de votre grossesse, vous bénéficiez de sept consultations médicales, d’examens complémentaires (échographies...) et d'examens biologiques (prises de sang, analyses d'urines...)

Le médecin ou la sage-femme veille au risque infectieux 

La grippe peut avoir des complications potentiellement graves durant la grossesse, la vaccination est conseillée avant l'hiver,

 Pour protéger indirectement votre bébé à sa naissance, en attendant qu’il puisse être vacciné, le médecin ou la sage-femme s'assure que les membres de votre famille, qui seront à son contact sont à jour de leur vaccination contre la coqueluche (stratégie du cocooning),

 Dans les suites de votre accouchement et avant la sortie de la maternité, il vous sera proposé, si vous n’êtes pas protégée, de vous faire vacciner contre la rubéole dans l’éventualité d’une future grossesse et contre la coqueluche.

Pendant votre grossesse, pensez aussi à faire un contrôle de votre état bucco-dentaire auprès d’un chirurgien-dentiste.

Sachez également que le papa peut bénéficier d’un examen de santé prise en charge à 100 % si nécessaire

Première échographie

dites du 1er Trimestre
La 1er échographie est recommandée à 12 semaines d'aménorrhée. 

Cette échographie permet de 

• Contrôler le développement du foetus en comparant les données obtenues avec une courbe type (examen des membres et la proportion de la tête, mesure du haut du crane au coccyx...)
• Connaître la date exacte de la grossesse
• Repérer l'existence de plusieurs foetus
• Dépister certaines malformations ;
• Dépister les risques d'anomalies chromosomiques ;
• Localiser le placenta ;
• Rassurer sur la normalité de l'enfant ...

Seconde échographie 

dites du 2nd Trimestre
La 2ème échographie est prévue entre la 20 è et 22 è semaine d'aménorrhée.

Cette échographie permet de

• Elle analyse en détail l'anatomie du foetus
• Elle permet très souvent de découvrir le sexe du bébé
• Elle précise l'emplacement du placenta et la croissance du foetus.

Dernière échographie 

dites du 3e Trimestre
Prévue entre 32 et 34 semaines d'aménorrhée

Cette  échographie permet de

• De dépister des anomalies et malformations non identifiées au cours des échographies précédentes.
• De dépister les retards de croissance du foetus.
• De préciser la position du bébé dans l'utérus.
Examen doppler
Dans certains cas, un examen doppler peut être prescrit: Cet examen permet de mesurer le flux dans les vaisseaux sanguins de l'utérus et du cordon ombilical, la taille du cordon ombilical, de l'artère utérine ou de l'artère cérébrale du foetus.
Echographie à tout moment
Il est possible d'effectuer une échographie à tout moment de la grossesse en cas de suspicion d'anomalies.
Echographie de diagnostic
Lorsqu'une anomalie est suspectée lors d'une échographie de dépistage ou lorsqu'il existe un risque important d'anomalie du foetus, il est nécessaire d'effectuer une autre échographie, appelée « échographie de diagnostic ». Ces échographies de diagnostic sont réalisées par des Centres Pluridisciplinaires de Diagnostic Prénatal (CPDPN).
Incidence sur le foetus : Les échographies réalisées dans le cadre strictement médical et la délivrance des ultrasons n'ont aucune incidence pour le foetus.

Nos centres

ROANNE 
 04 77 70 51 50
  - email 


BRON-lYON 
04 72 81 91 21 
- email 


 MONTLUEL 
04 78 55 00 57 
- email

PRENDRE 
RDV EN LIGNE


BRON-LYON

 

MONTLUEL

Préparation a l'accouchement

Si vous avez besoin d’être rassurée et obtenir des réponses claires à vos questions ? Contractions douloureuses, expulsion du bébé, respiration à adopter, etc. 

La préparation classique est donc faite pour vous. Une sage-femme répondra en effet précisément à toutes vos interrogations, vos doutes, et vous rassurera sur le déroulement de l’accouchement.

Longtemps appelée « accouchement sans douleur », on parle désormais de « prophylaxie obstétricale » (PPO).

Une grande partie de la préparation est théorique : comprendre votre anatomie, découvrir les différentes étapes de la grossesse et de l’accouchement, conseils pour l’allaitement, suite de couches... 

De quoi rassurer toutes les futures mamans inquiètes !

Côté pratique, la sage-femme vous apprendra à respirer profondément au moment des contractions afin de mieux les gérer ainsi que lors de l’expulsion. Elle vous montrera également les positions à adopter pour soulager les douleurs dorsales et lombaires, apprendre à basculer le bassin vers l’avant, prendre conscience et muscler le périnée.

Petit plus, les futurs papas sont souvent conviés à certaines séances, comme celle de la visite de la maternité.

De quoi rassurer tout le monde si vous arrivez en panique le jour J…